Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Sur les murailles de Jérusalem, j'ai posté des gardes...
  • : Messages d'enseignement et d'édification du pasteur G.F. sur la relation entre Israël et l'Eglise.
  • Contact

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouveau message, inscrivez-vous dans la partie « Newsletter », et vous recevrez ainsi une notification, immédiatement après la mise en ligne d’un nouvel article.

Rechercher

Sonnez la Trompette

Cliquer ICI pour lire le journal

 

- Novembre / Décembre 2016 -

25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 12:40

despagne-2.jpgJe souhaiterais par ces lignes honorer la mémoire de notre frère Pierre Despagne, évangéliste et docteur de la Parole, qui nous a quittés récemment pour rejoindre le Père. Il avait écrit le livre « Retour au Pays de la Bible » en 2004, et nous pouvons nous réjouir que notre frère Pierre ait rejoint sa « Patrie biblique  ».

 
J’avais une affection particulière pour Pierre Despagne. Tout d’abord pour son amour pour son cher Seigneur. Jusqu’au bout, Pierre a parcouru le Jura, sa région, et distribué ses petits livres, Bibles et feuillets d’évangélisation. Tout au long de sa vie, il a été un amoureux de la Parole. Sa passion pour Jésus-Christ l’a toujours habité. Vous pouvez trouver son témoignage personnel en cliquant sur ce lien. Pierre Despagne a trouvé le Seigneur lors d’un tragique épisode de la Seconde Guerre mondiale, et L’a servi fidèlement jusqu’au bout.


Miraculé de Mers-El-Kébir
torpilleur-Despagne.JPGComme mon propre père, Pierre Despagne a vécu la bataille de Mers-El-Kébir, près d’Oran en Algérie. Le 3 juillet 1940, après la signature de l’armistice, la flotte française s’est vue attaquée par la marine britannique, dans la crainte de voir les Français se rallier à l’ennemi. Il y eut près de 2.000 morts, tués de mort atroce dans une mer en feu. Les navires encore au quai ne purent se défendre et le Cuirassé Le Bretagne, touché, coula en quelques minutes. Le contre-torpilleur de mon père, le Kersaint, put casser ses amarres et filer. Le Torpilleur où se trouvait Pierre Despagne fut aussi pilonné et Pierre vit beaucoup de ses camarades tués par les explosions de manière horrible. Il raconte le miracle de sa survie dans le témoignage. Mon père vécut la même tragédie. Ils étaient de la même génération – mon père est parti à l’âge de 94 ans en novembre 2004.

 

L’amour pour Sion
Ce qui nous rapprochait avec Pierre était également son amour pour Israël. On se rencontrait toujours dans les conventions messianiques où il était régulièrement orateur. Pierre a écrit des nombreux ouvrages sur le sujet d’Israël. Certains peuvent être téléchargés[1] – merci à l’Assemblée messianique Beit Yeshoua de Bruxelles. Pierre Despagne avait un rapport d’amitié étroit avec Paul Ghennassia, pasteur messianique, qui fonda les assemblées messianiques de Paris et de Bruxelles.

 
On peut le souligner, les écrivains français ne sont pas légion à avoir écrit sur le sujet d’Israël. Dans les églises de France et de Navarre, on hésite même à faire venir un pasteur ou un orateur pour prêcher sur Israël et l’amour de SION. Le monde chrétien anglophone est plus prolixe et davantage porté à bénir Israël. Il y a donc sur ce sujet de bons livres traduits de l’anglais que l’on peut se procurer. Mais déjà les ouvrages de Pierre Despagne nous sont une bonne source de profit. Voir sur ce lien internet « L’actualité prophétique en Israël » de Pierre Despagne.

 
Je rends grâce à Pierre Despagne pour ses livres sur Jérusalem, les fêtes de l’Eternel, les prophéties, etc…, que je lisais alors que je débutais dans ma vie chrétienne, je pense aussi à son livret sur « le Tabernacle ». Ces ouvrages inspirés ont été une semence pour beaucoup. Nous prions régulièrement ici même à Jérusalem pour que le monde francophone s’ouvre à ce que Paul appelle « le mystère d’Israël » et que les chrétiens français considèrent les plans divins des derniers jours en faveur du peuple juif, qui joue un rôle prophétique fondamental dans la fin des temps que nous vivons, avec la venue glorieuse du Messie.

 
Nous nous associons à la peine de sa famille qui a perdu en Pierre un être cher. Qu’ils soient consolés par le Père Eternel. Sans doute Pierre Despagne a-t-il entendu ces belles paroles : « C’est bien, bon et fidèle serviteur… entre dans la joie de ton maître ». Que sa mémoire soit bénie,

 
Pasteur Gérald Fruhinsholz
Le 25 mars 2008



[1] 1 « Israël dans la Prophétie - Miracle Etonnant » 2 – « Le Grand Retour au Pays de la Bible » 3 – « Guide de la prophétie biblique concernant le passé, le présent et l'avenir d'Israël et des nations » 4 – « 1948-1988 Israël An 40 » 5 – « Jérusalem la ville du Grand Roi »

Publié par Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ - dans Divers
1 octobre 2007 1 01 /10 /octobre /2007 18:05
Pasteur Gérald Fruhinsholz, Juin 2003 Badge-one-Affichage-Web-r--duit.jpg


Pour l'amour de Sion ...


Proclamer " Je suis chrétien et je bénis Israël ", c'est la conviction des chrétiens amoureux de SION désirant se placer au côté d'Israël, en accord avec les Écritures :

" Pour l'amour de Sion, Je ne me tairai point,  pour l'amour de Jérusalem, Je ne prendrai point de repos, jusqu'à ce que son salut paraisse, comme l'aurore, et sa délivrance, comme un flambeau qui s'allume. Alors les nations verront ton salut, et tous les rois ta gloire " (Esaïe 62)


Le peuple juif rejeté
Des siècles durant, l'Eglise a usurpé une place qui n'était pas la sienne, en se proclamant " verus Israël " - le véritable Israël. " L'incompréhension (1), l'ignorance et la déformation presque illimitée de la vérité se sont infiltrées dans l'Eglise et ont amené le rejet du peuple juif... On peut remonter jusqu'à l'origine de cette confusion au sujet d'Israël en étudiant les Pères de l'Eglise primitive, qui développèrent une doctrine affirmant que cette dernière avait remplacé Israël quant au plan de Dieu... Cette sorte d'enseignement fut répandue aux environs de l'année 150 après Jésus-Christ par Justin Martyr et fut plus tard adopté et amplifié par de célèbres personnages tels Irénée, Origène et Augustin. ". Pour eux, les Juifs étaient des " meurtriers invétérés, possédés par le diable... ". Au 4e siècle, l'empereur Constantin (2) mettant le Christianisme à l'honneur, s'adressa aux évêques à propos du peuple juif et dit : " Nous désirons n'avoir rien en commun avec ce peuple si haï... ". En 1215, au Concile de Latran, la grande haine de l'Eglise atteignit son apogée. Toute la chrétienté était représentée. Sur les 70 canons prononcés 4,  concernaient les Juifs (comme les résolutions de l'ONU). Une des conséquences terribles fut que les Juifs furent obligés de porter " un habit ou un signe distinctif". Au 16e siècle, Luther, incarnant la glorieuse promesse du salut par la foi seule et inaugurant la foi protestante, tomba dans la même ornière et le même aveuglement en maudissant les Juifs. Le grand Réformateur mourut deux jours après avoir dit que les deux plus grands ennemis de Dieu étaient satan et les Juifs. Pourtant Dieu veille pour préserver la vérité, se gardant un reste fidèle. En 1933, un chrétien (3) se leva, à l'époque du boycott général contre les Juifs d'Allemagne et proclama : " Celui qui ne crie pas en faveur des Juifs ne peut louer Dieu ! "


Maudits et persécutés...
Un ancien proverbe hébreu déclare (4) : " Dix mesures de beauté ont été répandues sur le monde ; neuf ont été prises par Jérusalem, et une par le reste du monde. Dix coupes de souffrances ont été déversées sur le monde, neuf sont tombées sur Jérusalem, et une seule sur les nations ". Ces propos ont incité le psalmiste à formuler cette vibrante supplication :

" Réjouis-nous autant de jours que tu nous as humiliés, autant d'années que nous avons vu le malheur ! "


En effet, aucun peuple de la terre n'a autant souffert que le peuple juif. Ce peuple a été humilié, persécuté, chassé de son   pays et dispersé parmi les nations. Mais le D.ieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob n'abandonne pas Israël :


" Tu te lèveras, tu auras pitié de Sion; car le temps d'avoir pitié d'elle, le temps fixé est à son terme ; Car tes serviteurs en aiment les pierres. Ils en chérissent la poussière. Alors les nations craindront le nom de l'Eternel, et tous les rois de la terre ta gloire.
Oui, l'Eternel rebâtira Sion, II se montrera dans Sa gloire.
Il est attentif à la prière du misérable, II ne dédaigne pas sa prière.
Cela est écrit pour la génération dernière (aujourd'hui), et le peuple ainsi renouvelé célébrera l'Eternel "


Mais... Israël restaurée

L'ultime assaut contre le peuple juif se révéla il y a quelques  60 ans, au travers de la Shoah. Aux Accords d'Evian de  1938, les nations dites chrétiennes scellèrent le sort des Juifs en refusant de les sauver. Six millions périrent et le diable crut pouvoir se réjouir de la disparition du peuple élu. La restauration de l'Etat d'Israël fut la réponse cinglante de D.ieu à la lâcheté des nations et aux forces des ténèbres, et la résurrection d'Israël en 1948, le magnifique accomplissement de la vision d'Ezéchiel (Ez.37) - " .. de ces ossements desséchés, sortira une armée nombreuse !... "
Comment ne pas s'émerveiller de la prescience de D.ieu et de Sa fidélité. Avec Israël, nous voyons l'accomplissement des prophéties millénaires sous nos yeux. Malgré l'antisémitisme et la haine des nations envers Israël qui perdure, D.ieu bénira Son peuple parfaitement, pour le bien de l'humanité :

" Je fais approcher ma justice ; elle n'est pas loin ; et mon salut ; il ne tardera pas. Je mettrai le salut en Sion, et ma gloire sur Israël " (Esaïe 46:13)

Ensemble, chrétiens et Juifs respectueux de la Torah, disons : " Baruch Haba beChem Adonaï ! " 
                                       
(1)  " La destinée d'Israël et de l'Eglise ", de Derek Prince.
(2)  " Quand le jour et la nuit cesseront ", de Ramon Bennett - Editions Emeth 
(3)  II s'agit du pasteur Dietrich Bonhoeffer, qui mourut en captivité, exécuté par les sbires du nazisme.
(4) " L'Etat juif, même contrariant, est une nécessité pour le salut du monde ! ", de Norbert Licth - Editions Appel de minuit


Publié par Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ - dans Divers
3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 14:14

Sur le Parvis de l'Hôtel de Ville de Paris, il est juste d'avoir apposé le portrait de la citoyenne franco-colombienne Ingrid Betancourt.

Nous demandons que, de la même manière, le portrait du citoyen franco-israélien Guilad Chalit soit apposé, afin, comme pour Ingrid Betancourt, d'exiger avec force sa libération.

Aujourd'hui 07 juillet 2008, il y a 18327 signatures électroniques enregistrées depuis le 19 mars 2007

Signer la pétition Guilad Chalit
Publié par Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ - dans Divers