Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Sur les murailles de Jérusalem, j'ai posté des gardes...
  • : Messages d'enseignement et d'édification du pasteur G.F. sur la relation entre Israël et l'Eglise.
  • Contact

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouveau message, inscrivez-vous dans la partie « Newsletter », et vous recevrez ainsi une notification, immédiatement après la mise en ligne d’un nouvel article.

Rechercher

Sonnez la Trompette

Cliquer ICI pour lire le journal

 

- Novembre / Décembre 2016 -

25 mai 2007 5 25 /05 /mai /2007 08:24

ou : la capacité de s’indigner, quand le D.ieu d’Israël est insulté…
ou : les caractéristiques de la nouvelle génération des « David »

 

« Je marche contre toi au nom de l’Eternel des armées, du D.ieu de l’armée d’Israël que tu as insulté ! »

C’est ainsi que le jeune berger David, huitième de la famille d’Isaï le Bethléhémite, a répondu au défi que le héros des Philistins avait jeté à tout Israël. N’est-ce pas avec cette vaillante et folle ardeur que nous devons répondre à tous ceux qui s’élèvent contre Israël et méprisent Israël et Son D.ieu ?

 
‘Yom Yerushalaïm’
en Israël est le Jour de Jérusalem, célébrant le 40e anniversaire de la libération et de la réunification de la ville de Jérusalem en 1967, lors de la guerre des « Six-jours ». A l’invitation du Maire de Jérusalem à l’égard des ambassades, l’Allemagne qui préside l’Union Européenne, a opposé un refus, prétextant que Jérusalem est « occupée » par Israël. Pourtant, chacun sait que Jérusalem a été délivrée en 1967 de l’occupation illégale des forces jordaniennes. Le refus des ambassades européennes, par la bouche du responsable allemand, est une insulte à Israël, et au-delà, au D.ieu d’Israël qui réside à Jérusalem (Ps.132). Ce sont Ses projets qui ont permis que la Jordanie attaque sans prévenir Israël lors de la guerre des « Six-jours », pour que la ville soit redonnée à son propriétaire et qu’elle soit réunifiée sous la souveraineté du peuple juif. C’est en effet dans une ville juive que le Mashia’h viendra faire Son entrée. Le Seigneur viendra « poser Ses pieds » sur le Mont des Oliviers redonné à Israël ! Jésus a prophétisé : « … Jérusalem sera piétinée par les nations jusqu’à ce que le temps des nations soit terminé » - Luc 21 :24. Nous sommes dans les temps messianiques : 19 ans après la création de l’Etat hébreu, Jérusalem est redevenue « capitale éternelle et indivisible » d’Israël. Aujourd’hui, 40 ans après la réunification de Jérusalem, une génération a passé. Ce sont là des faits et des chiffres prophétiques et nous voyons que les nations, gouvernées dès à présent par l’esprit de l’Antichrist, n’acceptent pas la souveraineté juive sur Jérusalem. Le prophète Zacharie n’avait-il pas dit de la part de l’Eternel : « En ce jour, Je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples » - Zach.12 :3 ?...

 
En tant que croyants, gardons intact la capacité de nous indigner contre ceux qui s’élèvent contre Israël, car nous savons que c’est D.ieu qu’ils insultent. De même que David, Job a défendu l’honneur de D.ieu contre satan et les railleurs se disant être ses amis, et en refusant de blâmer D.ieu pour les difficultés qu’il vivait. C’est un devoir de défendre l’honneur de D.ieu même si nous savons que D.ieu sait se défendre tout seul et n’a pas besoin de nous pour cela. Le Seigneur doit voir en nous une grande sensibilité, la même passion qui animait David lorsqu’il était question d’Israël, de Jérusalem, de D.ieu. La nouvelle génération de jeunes sera comme David, possèdera la même « folie » pour D.ieu…

 
David : une génération messianique
On connaît tous l’histoire de David et Goliath, mais étudions quelques aspects inédits de la vie de David pour en faire ressortir le côté prophétique, notamment au travers de ses origines :

« Voici la postérité de Pérets : Pérets engendra Hetsron ; Hetsron engendra Ram ; Ram engendra Amminadab ;Amminadab engendra Nachschon ; Nachschon engendra Salmon ; Salmon engendra Boaz ; Boaz engendra Obed ;Obed engendra Isaï ; et Isaï engendra David » - Ruth 4 :18.

 
Nous constatons que la génération de David est « une génération messianique ». Luc dans le NT reprend les mêmes personnages, de Perets à David, que dans le livre de Ruth – Luc 3 :32-33. Et l’on voit que David est l’arrière petit-fils de Ruth et Boaz. David est ainsi relié à Ruth la Moabite, une non-juive qui a fait du peuple juif son peuple et du D.ieu d’Israël son D.ieu. Cela nous touche, nous les Goyîm, les non-juifs d’aujourd’hui qui avons à cœur Israël ! Ruth s’est installée en Israël et s’est intégrée à la population. Même à l’étranger, on peut faire d’Israël, son pays, et du peuple juif son peuple. Le cœur qui bat en nous est le même que celui de notre Seigneur Yechoua, c’est son sang qui coule spirituellement en nous.

 
Son père est Isaï, en hébreu : Yichaï = je possède. Un « fils d’Isaï » est attaché à la possession de l’héritage divin. Isaï est le descendant de Na’hchon, le chef de la tribu de Juda du temps de Moïse : 

« Un rameau sortira du tronc d’Isaï, et un rejeton naîtra de ses racines. L’Esprit de l’Eternel reposera sur lui : Esprit de sagesse et d’intelligence, Esprit de conseil et de force, Esprit de connaissance et de crainte de l’Eternel » - Esaïe 11.

 
Isaï était père de 8 fils, dont le cadet était David : « David était fils de cet Ephratien de Bethléhem de Juda, nommé Isaï, qui avait huit fils, et qui, du temps de Saül, était vieux, avancé en âge » - 1Sam.17 :12. Le chiffre huit - 8ème de la famille - indique bien sa messianité. Pour information, Yechoua’ a la valeur numérique 8 (386 = 17 = 8), et Yechoua’ haMashia’h = 8.8.8. !

 
La ville d’origine de David est Ephrat, près de Bethlehem. Ephrat a la même origine en hébreu qu’Ephraïm (para = porter du fruit). Elle signifie la fécondité, la fertilité. C’est ce que la dernière génération sera, d’une grande fertilité. D.ieu va lui faire porter des fruits en quantité !

 
Sa description : L’humilité, la jeunesse et le courage, la force. Lorsque Samuel dût oindre un des fils d’Isaï, il pensait à l’aîné qui était grand comme le roi Saül. Mais D.ieu lui dit le contraire : « Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l’ai rejeté. L’Eternel ne considère pas ce que l’homme considère ; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Eternel regarde au cœur » - 1Sam.16 :7. L’importance est le cœur. Avoir un cœur comme David. Il était « selon le cœur de D.ieu » : « … Il leur suscita pour roi David, auquel il a rendu ce témoignage : J’ai trouvé David, fils d’Isaï, homme selon mon coeur, qui accomplira toutes mes volontés » - Actes 13 :22. Voir 1Sam.13 :14.

 
David était courageux et fort puisqu’il défendait son troupeau contre des ours et des lions : « David dit à Saül : Ton serviteur faisait paître les brebis de son père, et quand un lion ou un ours venait en enlever une du troupeau, je courais après lui, je le frappais, et j’arrachais la brebis de sa gueule. S’il se dressait contre moi, je le saisissais par la gorge, je le frappais, et je le tuais » - 1Sam.17 :34.

 
Son physique : David n’était pas grande taille mais beau de figure : « Il était blond, avec de beaux yeux, et une belle figure » - 1Sam.16 :12. Il ne pouvait porter l’armure de Saül, mais l’on verra plus tard qu’il prit la grande épée de Goliath pour s’en servir (21 :9). Joseph aussi était « beau de taille et beau de figure » (Gen.39 :6). Le physique n’est pas vraiment important, mais il est un fait que celui qui marche avec D.ieu a un visage rayonnant. Ce sera je crois, l’apanage de la nouvelle génération : des jeunes gens et jeunes filles qui frappent le regard par leur beauté et leur sincérité de cœur. Une autre définition est celle qui concerne le prophète Samuel : « Samuel grandissait. L’Eternel était avec lui et il ne laissait tomber à terre aucune de ses paroles » (3 :19). C’est aussi la description de David. La génération de David sera accrochée à la Parole de D.ieu.

 
Goliath, le Philistin

Goliath est un titre d’excellence pour un homme hors norme, un géant ; il était le héros des Philistins. David l’appellera par mépris « le Philistin ». Goliath incarne comme Amaleq ou Haman, l’ennemi d’Israël. Les Philistins descendaient des Egyptiens (Gen.10 :14). Il est intéressant de voir qu’ils contrôlaient la fabrication des outils de fer et des armes. (1Sam.13.19-21). Ils avaient probablement appris des Hittites le secret de la fonte et de la fabrication du fer. D’un tel monopole, les Philistins retiraient de grands avantages militaires et commerciaux. Leur puissance était redoutable et ils furent longtemps un piège pour Israël. D.ieu s’est souvent servi des Philistins pour être un aiguillon pour Israël. Aujourd’hui, l’on voit que les Palestiniens, du Hamas ou du Fatah, de même que les combattants du Hezbollah, ressemblent aux Philistins de l’époque biblique. Ils ont cette même haine d’Israël et la même habilité à se servir d’armes terribles, qui, aujourd’hui, sont les kalachnikovs, les roquettes Qassam, et des bombes remplies de clous. La génération de David devra combattre avec les mêmes armes que celles de David contre Goliath. Elle aura la même colère sainte contre ceux qui insultent le D.ieu d’Israël, disant :

« Tu marches contre moi avec l’épée, la lance et le javelot ; et moi, je marche contre toi au nom de l’Eternel des armées, du Dieu de l’armée d’Israël, que tu as insultée » - 1 Sam.17 :45

 
La pierre qui tue

L’équipement de David paraît dérisoire face à Goliath. Une fronde et cinq pierres polies tirées du torrent. Rien de plus simple. Evidemment, l’armée de Tsahal aujourd’hui possède les armes les plus sophistiquées au monde, nécessaires pour répondre aux attaques toujours plus meurtrières des ennemis d’Israël. A l’époque biblique, il y avait des frondeurs qui étaient d’excellents combattants. La fronde était une arme redoutable et les pierres ne manquaient pas. La tribu de Benjamin était réputée pour posséder 700 hommes d’élite (Juges 20 :16) - des gauchers qui « lançaient une pierre avec la fronde sachant viser un cheveu sans le manquer ».

 
Spirituellement, les armes du berger David nous parlent par leur simplicité. Les cinq pierres nous parlent des cinq livres de la Torah. La pierre (even -
Nba) est un symbole fort dans la Bible et le torrent nous parle de l’Esprit. D.ieu est « le Rocher (la pierre) d’Israël » (Gen.49 :24) et Jésus est « la pierre angulaire » (Es.28 :16 ; Ps.118 :22 ; 1Pi.2 :7). On pense aussi à la pierre qui a frappé le ‘géant de fer aux pieds d’argile’ de Daniel (2 :34). La pierre en tant que Parole est avant tout une arme qui nous a été donnée pour combattre l’ennemi de nos âmes et celui d’Israël. C’est « l’épée de l’Esprit, la Parole de Dieu » (Eph.6 :17). C’est une parole « polie, lisse », acérée, la parole rhema qui frappe l’adversaire et le met KO. C’est aussi la proclamation prophétique de la Parole : en juillet 2006, lors de la guerre du Liban, le Seigneur a mis sur le cœur de chrétiens à Jérusalem de proclamer le Psaume 83 qui mentionne les ennemis d’Israël. Comme le prophète Ezéchiel (Ez.35 et 36), les croyants ont proclamé avec force la Parole, et dans l’Esprit ont lancé des flèches et des missiles spirituels contre ces ennemis. C’est là la force de la génération de David qui sont de valeureux combattants, parce qu’ils honorent le D.ieu d’Israël.

 
Un homme selon le cœur de D.ieu

Ressembler à David, c’est être « un homme selon le cœur de D.ieu » (1Sam.13 :14), c’est être proche de D.ieu dans la simplicité, l’humilité et l’adoration. David était un homme de louange et la louange est une arme puissante. Le roi Josaphat a vaincu les fils d’Ammon et de Moab en faisant précéder son armée par les chantres qui chantaient les louanges de D.ieu (2Chron.20 :21). Josué de même a fait tomber les murailles de Jéricho en tournant sept fois autour de la ville et en faisant sonner le chofar et les trompettes. La louange fait partie des armes de la nouvelle génération de David. Goliath a été vaincu par David, non seulement parce que David était un excellent tireur, mais parce qu’il avait un amour passionné pour son D.ieu.

 
Comment sera la génération de David ?

Selon la gematria, DAVID = 14 (
dwd). Un autre mot possède cette valeur numérique et correspond à ce que représente David, c’est NEZER = 14 (rzn). Nezer signifie : diadème, couronne, consécration, nazireat. Le Nezer était la lame d’or sur la tiare d’Aaron sur lequel était marqué « Sainteté à l’Eternel ». C’est la marque des jeunes « David ». De même il y a la consécration, comme celle des naziréens. Zach.9:16 dit : « L’Eternel, leur Dieu, les sauvera en ce jour-là, comme le troupeau de son peuple ; Car ils sont les pierres d’un diadème, qui brilleront dans son pays ». Les ‘pierres du diadème’ représentent ici Israël. C’est l’objectif de la dernière génération de bénir Israël et de prier pour son salut, en intercédant notamment « sur les murailles de Jérusalem ». Cette génération verra la gloire de Jérusalem comme il est dit en Es.62 :

« Pour l’amour de Sion je ne me tairai point, pour l’amour de Jérusalem je ne prendrai point de repos, Jusqu’à ce que son salut paraisse, comme l’aurore, et sa délivrance, comme un flambeau qui s’allume.
Alors les nations verront ton salut, et tous les rois ta gloire ; Et l’on t’appellera d’un nom nouveau, que la bouche de l’Eternel déterminera. Tu seras une couronne éclatante dans la main de l’Eternel,
un turban royal dans la main de ton Dieu »

 
La victoire appartient à l’Eternel !

Pour finir, nous devons affirmer que c’est à D.ieu qu’appartient la victoire ! Ne nous trompons pas. C’est Lui qui a dirigé le bras de David et qui met dans nos bouches les paroles qui bénissent et les paroles qui frappent. Il est l’Alpha et l’Omega, le Créateur de nos vies, Celui qui conduit Israël à la victoire et nous donne le salut. A Lui seul reviennent l’honneur et la gloire. A Lui doivent être dédiées nos louanges et notre adoration, à Lui seul doivent être consacrées nos vies ! A Son chef des Armées célestes, le Roi des rois qui vient bientôt soit donnée toute gloire … et les nations viendront à Jérusalem pour L’adorer !


 

Partager cet article

Publié par Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ - dans Enseignement