Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Sur les murailles de Jérusalem, j'ai posté des gardes...
  • : Messages d'enseignement et d'édification du pasteur G.F. sur la relation entre Israël et l'Eglise.
  • Contact

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouveau message, inscrivez-vous dans la partie « Newsletter », et vous recevrez ainsi une notification, immédiatement après la mise en ligne d’un nouvel article.

Rechercher

Sonnez la Trompette

Cliquer ICI pour lire le journal

 

- Novembre / Décembre 2016 -

12 avril 2007 4 12 /04 /avril /2007 14:46

Lorsque le peuple hébreu était en vue de la Terre promise, Moïse les amena à considérer l’alliance qu’ils devaient faire avec l’Eternel. Ils avaient déjà conclu une alliance au Sinaï, mais il s’agissait d’une autre étape, la dernière avant l’entrée en Canaan :

« Voici les paroles de l’alliance que l’Eternel ordonna à Moïse de traiter avec les enfants d’Israël au pays de Moab, outre l’alliance qu’il avait traitée avec eux à Horeb » - Deut.29 :1

 
Il est utile de se rappeler que seuls Caleb et Josué de leur génération ont pu rentrer en Canaan. La Bible nous dit que Caleb « était animé d’un autre esprit » - No.14 :24. La génération à laquelle il appartenait était morte dans le désert. Quant à Josué, enseigné et formé par Moïse lui-même, on peut dire qu’il était préparé à cette entrée. Ainsi le peuple hébreu, à cause de sa désobéissance et de son manque de foi et du fait qu’il n’était pas prêt à rentrer dans la Terre promise, erra 40 ans dans le désert. Cependant D.ieu leur conserva Sa miséricorde : « Je t’ai conduit pendant quarante années dans le désert, tes vêtements ne se sont point usés sur toi, et ton soulier ne s’est point usé à ton pied… » - Deut.29 :5.

 
L’alliance pour la Terre promise

« Vous vous présenterez aujourd’hui devant l’Eternel, votre Dieu, vous tous, vos chefs de tribus, vos anciens, vos officiers, tous les hommes d’Israël, vos enfants, vos femmes, et l’étranger qui est au milieu de ton camp, depuis celui qui coupe ton bois jusqu’à celui qui puise ton eau.
Tu te présentes pour entrer dans l’alliance de l’Eternel, ton Dieu, dans cette alliance contractée avec serment, et que l’Eternel, ton Dieu, traite en ce jour avec toi, afin de t’établir aujourd’hui pour son peuple et d’être lui–même ton Dieu, comme il te l’a dit, et comme il l’a juré à tes pères,

Abraham, Isaac et Jacob. Ce n’est point avec vous seuls que je traite cette alliance, cette alliance contractée avec serment. Mais c’est avec ceux qui sont ici parmi nous, présents en ce jour devant l’Eternel, notre Dieu, et avec ceux qui ne sont point ici parmi nous en ce jour » - Deut.29 :10-15

 
Ainsi le peuple a-t-il été convoqué solennellement par Moïse. Il est le chef et en quelque sorte le roi d’Israël. Il incarne là le type du Messie qui conduit l’Eglise jusqu’au Royaume millénaire. Durant 2000 ans, l’Eglise a vécu le Royaume de D.ieu spirituellement. Christ a été Son chef, la tête du corps de l’Eglise. Christ est mort et ressuscité pour le monde et pour ceux qui L’ont choisi faisant d’eux des « enfants de D.ieu » du nom de Chrétiens. Moïse a consacré sa vie à conduire Israël à rentrer dans le Pays promis, comme Christ qui a donné Sa vie pour l’humanité. Moïse est « mort » en lui-même pour les enfants d’Israël. Alors que D.ieu voulait détruire son peuple, Moïse a intercédé et s’est placé entre eux et D.ieu : « Pardonne maintenant leur péché ! Sinon, efface-moi de ton Livre (de vie) que Tu as écrit ! » - Ex.32 :32.

 
Le parallèle est saisissant : Christ a été pour l’Eglise la Loi, le Pain descendu du ciel, l’Eau de la vie tiré du Rocher. Quel parallèle avec le peuple hébreu dans le désert ! En quelque sorte, l’Eglise et Israël vivent la même alliance, à deux niveaux différents. Israël sur la terre, l’Eglise de manière spirituelle. Nous devons comprendre et le parallèle ne s’arrête pas là. Il y a une alliance solennelle à laquelle le peuple juif a été convoqué avant de pénétrer dans le Pays. Le monde chrétien entend-il cet appel, cette convocation ?

 
Que dit la Bible à propos de cette convocation de l’Alliance :

« Cette alliance que je vous propose et que je vous invite à confirmer solennellement n’est pas valable pour vous uniquement ; elle concerne non seulement tout homme présent en ce moment même devant le Seigneur notre Dieu, mais aussi tous ceux qui ne sont pas encore nés à l’heure actuelle » Deut.29 :14-15 (FC)

Sommes-nous parmi « ceux qui ne sont pas encore nés » du temps de Moïse ? Oui, nous sommes de la postérité des enfants d’Israël. Cette convocation concerne tous ceux et celles qui se considèrent comme faisant partie de l’Alliance ancienne faite avec les Pères de l’Alliance hébraïque – Abraham, Isaac et Jacob.

 
La question se pose ainsi pour nous chrétiens, issus de « la Nouvelle Alliance » : nous considérons-nous comme faisant partie de la lignée abrahamique ? Sommes-nous en quelque sorte des descendants d’Israël ? Absolument oui ! Nous savons que Jésus est issu de la grande lignée du peuple juif, et nous sommes issus de Christ. Nos racines sont en Christ et en Abraham, elles sont hébraïques. Nous sommes issus du peuple juif, et devons absolument prendre en compte son histoire, sans pour cela voler ce qui appartient au peuple juif. La Bible dit que nous avons été greffés sur l’Olivier franc. C’est un privilège inestimable, dit Paul, et nous pouvons nous considérer comme adoptés - Lire Rom.11. Pourtant nous ne devons jamais oublier que nous ne sommes seulement adoptés, et comme le dit l’apôtre Paul (trois fois), nous ne devons pas tomber dans l’orgueil, croyant que nous avons remplacé Israël ou que nous lui sommes supérieurs…

La Parole nous commande d’honorer nos parents ! C’est le 5e commandement, parmi les dix donnés au Sinaï : « Honore ton père et ta mère afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Eternel te donne ». La TOB traduit : « …afin que tes jours se prolongent sur la terre que te donne le SEIGNEUR, ton D.ieu ». N’est-ce pas une manière de dire prophétiquement que le respect et l’amour des Pères fondateurs sont des conditions pour que notre vie se prolonge dans le Pays qui est le Royaume Millénaire ? C’est à prendre en tous cas en considération. L’apôtre Paul n’hésite pas à dire que ce n’est pas nous (l’Eglise) qui portons Israël (la racine), « c’est la racine qui nous porte » - Rom.11 :18. Reconnaître Israël et l’héritage hébraïque dont l’Eglise est redevable est la chose logique que tout chrétien doit faire. Comme le dit une sœur messianique, « retrouver ses racines hébraïques est une question de vie et de mort ». Entre la vie et la mort, choisissons la vie, comme le dit Moïse :

« …J’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, pour aimer l’Eternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t’attacher à lui, car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours, et c’est ainsi que tu pourras demeurer dans le pays que l’Eternel a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob » - Deut.30 :19-20


L’appel pour l’Alliance

« Présente-toi pour entrer dans l’alliance de l’Eternel, ton D.ieu, dans cette alliance contractée avec serment et que l’Eternel ton D.ieu traite en ce jour avec toi ».

 
Revenons à la convocation pour l’Alliance pour entrer sur la Terre de Canaan : on peut logiquement faire le parallèle avec l’entrée dans le Royaume millénaire aujourd’hui. Cette alliance concerne bien évidemment en premier lieu les Juifs d’aujourd’hui devant faire physiquement leur aliyah en Eretz-Israël et revenir des nations, des « extrémités de la terre ». Mais sur le plan spirituel, la convocation s’adresse « à l’étranger » qui est inclus dans la grande Alliance abrahamique, qui se sent « issu du peuple juif ». Seuls ceux qui « sont animés de cet esprit » comme l’était Caleb, pourront entendre cet appel. Caleb n’avait plus l’attrait pour l’Egypte et ses idoles, c’était le problème de sa génération. Il était prêt à entrer en Canaan, il aimait son peuple comme D.ieu l’aime, et il avait la crainte de l’Eternel, ayant vu Ses œuvres et Ses prodiges. Nous devons être de la trempe de Caleb ! Entendons-nous cet appel à « faire l’Alliance » ? Une alliance est faite de deux parties : D.ieu a déjà fait sa propre part, l’Agneau de D.ieu a déjà été offert en sacrifice (une fois pour toutes !). Quelle est notre part ? :

« C’est une chose, au contraire, qui est tout près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur, afin que tu la mettes en pratique. Vois, Je mets aujourd’hui devant toi la vie et le bien, la mort et le mal. Car Je te prescris aujourd’hui d’aimer l’Eternel, ton Dieu, de marcher dans Ses voies, et d’observer Ses commandements, Ses lois et Ses ordonnances, afin que tu vives et que tu multiplies, et que l’Eternel, ton Dieu, te bénisse dans le pays dont tu vas entrer en possession » - Deut.30 :16.

- Aimer le D.ieu d’Israël – le D.ieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob
- Observer Ses commandements, suivre Sa volonté, celle notamment pour « les derniers temps »


Les temps du rétablissement de toutes choses

« Nous sommes dans une saison de restauration pour préparer le chemin du Messie qui vient en tant que Roi des rois et Seigneur des seigneurs à Jérusalem. Ces deux derniers millénaires, les voies droites du Seigneur ont été perverties et détournées tout comme nous pouvons le lire en Actes 13:6-11 lorsque Paul et Barnabas arrivèrent à Chypre » (L’Armée de prière d’Elie – mars 07, de Lars Enarson)

... Beaucoup de dirigeants se réclamaient de Jésus mais étaient en fait enfants du malin, s'alliant au système politique du monde. A travers la sagesse du monde et la ruse « ils pervertissent les voies droites du Seigneur ». En fin de compte la lumière du dieu soleil qu'ils vénéraient s'éteindra. Jésus savait que cela arriverait. Il savait que les voies droites que l'Eternel avait établies seraient perverties et détournées. C'est la raison pour laquelle il dit au sujet de Sa venue en puissance et en gloire, « Avant toutes choses, Elie doit d'abord venir, et restaurer toutes choses » (Mc.9 :12). Pierre expliqua la même chose, « qu'il envoie celui qui vous a été destiné, Yeshua, que le ciel doit recevoir jusqu'aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes » (Actes 3:21)

Quelle glorieuse promesse que celle-ci ! Toutes choses seront restaurées avant la venue du Messie, non seulement ce qui était il y a 1700 ans mais plus encore, la foi apostolique d'il y a 1900 ans, la véritable foi confiée une fois pour toutes à tous les saints. (Jude 3). L'esprit et la puissance d'Elie seront déversés pour préparer le chemin du Messie. Nous avons désespérément besoin de puissance aujourd'hui pour dévoiler et faire taire les faux prophètes accordés à la puissance du système romain du monde.


La voie qui révèle la Gloire de l'Eternel

Jean le Baptiste vint dans l'esprit et la puissance d'Elie, préparant le chemin du Seigneur. Son glorieux ministère, qui se répètera à nouveau dans cette dernière génération est décrite en Esaïe 40:3-4 :

« Une voix crie dans le désert : Préparez au désert le chemin de l'ETERNEL,
Aplanissez dans les lieux arides une route pour notre Dieu.
Que toute vallée soit exhaussée, que toute montagne et toute colline soient abaissées!
Que les coteaux se changent en plaines, et les défilés étroits en vallons! »

Quel travail ! Quel projet de construction gigantesque et révolutionnaire aura lieu dans ces derniers jours ! Dans un court laps de temps tout changera. Ce qui est tortueux sera redressé. Les voies anciennes seront restaurées. Toute vallée sera élevée et toute montagne sera abaissée. Quel temps cataclysmique ! Enfin, les coteaux se changeront en plaines. Et à la fin : « Alors la gloire du SEIGNEUR paraîtra, et tous les habitants de la terre la verront. Voilà l'ordre du SEIGNEUR » (v. 5)


Comprenons-nous que bénir Israël n’est pas une option ? Qu’investir en Israël est une nécessité pour que les temps s’accomplissent
et qu’en fin de compte, le Seigneur de gloire puisse se révéler au monde entier ?...


Rentrons dans l’Alliance !
Ayons le même esprit que Caleb. Préparons-nous sérieusement à entrer dans le Pays promis, dans le Royaume dont les apôtres attendaient le temps. Ils demandèrent à Jésus : « Est-ce en ce temps que tu rétabliras le Royaume ? » - Ac.1 :6. Nous y sommes, alléluia ! Nous devons par conséquent nous préparer en faisant alliance avec le D.ieu d’Israël et avec Son peuple, car « Le salut vient des Juifs ».


« Dieu sauvera Sion, et bâtira les villes de Juda ;
On s’y établira, et l’on en prendra possession ; La postérité de ses serviteurs en fera son héritage,

Et ceux qui aiment Son nom y auront leur demeure »
- Ps.69 :36-37


Partager cet article

Publié par Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ - dans Enseignement