Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Sur les murailles de Jérusalem, j'ai posté des gardes...
  • : Messages d'enseignement et d'édification du pasteur G.F. sur la relation entre Israël et l'Eglise.
  • Contact

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouveau message, inscrivez-vous dans la partie « Newsletter », et vous recevrez ainsi une notification, immédiatement après la mise en ligne d’un nouvel article.

Rechercher

Sonnez la Trompette

Cliquer ICI pour lire le journal

 

- Novembre / Décembre 2016 -

1 octobre 2008 3 01 /10 /octobre /2008 09:27

"Préparons la guerre !..."

 

Toute la Parole parle de D.ieu comme un homme de guerre, un héros des temps bibliques, comme un guerrier venant sur un destrier entouré de Ses armées. Or, nous savons qu’Il est venu manifester Son amour et apporter la paix à toute l’humanité. Est-ce paradoxal ? Le Serviteur souffrant d’Esaïe 53 est-il le même que le Conquérant d’Apocalypse 19.11-16 ?...

 

Deut 10:17-18  « Car l’Eternel, votre Dieu, est le Dieu des dieux, le Seigneur des seigneurs, le Dieu grand, fort et terrible (ha’El haGadol haGibbor vehaNorah), qui ne fait point de favoritisme et qui ne reçoit point de présent, qui fait droit à l’orphelin et à la veuve, qui aime l’étranger et lui donne de la nourriture et des vêtements ».

 

Voilà une définition de D.ieu englobant Sa majesté guerrière et Sa compassion envers les faibles. Voilà de même le commandement de l’Eternel qui ne change pas : « Tu craindras l’Eternel, ton Dieu, tu Le serviras, tu t’attacheras à Lui, et Tu jureras par Son nom » (Deut 10.20). Dans ce verset sont quatre verbes : craindre, servir, s’attacher (coller) et jurer (tira ‘oto, ta’avod oubo tidabeq oubichemo tichba’) Nous devons savoir que la crainte de l’Eternel est le commencement de tout et notamment de la sagesse. Puis, il y a le service et la foi (coller) qui s’exerce « au nom de ». Ce NOM est le sceau du roi. Voilà le D.ieu que nous servons, de qui nous sommes les serviteurs. Il est plein de miséricorde, nous donne le droit d’utiliser Son nom pour accomplir des miracles, mais attend de nous une crainte, une vénération. Est-ce bien notre foi ?...

 

D.ieu est le Héros qui sauve

Ex 15:3  « L‘Eternel est un homme de guerre… (‘ich mil’hama) ». Il s’agit du chant de Moïse, inspiré à la suite du franchissement miraculeux de la Mer rouge, qui permit aux enfants d’Israël de passer à pieds secs la Mer et de voir toute l’armée de Pharaon être ensevelie sous les eaux. Cela nous fait penser à l’intervention miraculeuse de D.ieu à la fin de temps lorsqu’Israël sera poursuivi par les nations. Ezéchiel mentionne cette dernière bataille. D.ieu menace ainsi Gog, le futur Pharaon :

 

« Mais le jour où tu attaqueras Israël, Gog, Je me mettrai dans une violente colère, Je le déclare, moi, le Seigneur DIEU. Dans ma violente colère, Je le jure : ce jour-là, il y aura un grand tremblement de terre en Israël… Les montagnes seront renversées, les rochers tomberont par terre, aucun mur ne restera debout.

Sur toutes mes montagnes, Je te ferai la guerre, Gog, Je le déclare, moi, le Seigneur DIEU. Tes soldats se tueront entre eux. Je te condamnerai à supporter une épidémie de peste et à mourir au combat. J’enverrai sur toi, sur ton armée et sur tes nombreux alliés des torrents de pluie et de grêle, avec du feu et de la poussière brûlante. De cette façon, Je montrerai à tous les peuples que je suis le Dieu grand et saint. Alors ils sauront que le SEIGNEUR, c’est moi. » - Ezéchiel 37.18-23 (FC)

 

Il est clair que nous approchons de ce jour. Nous voyons aujourd’hui des alliances impies se nouer et des nations, particulièrement du Nord, déclarer implicitement la guerre à Israël. Aujourd’hui même, lors de son discours devant les membres de l'assemblée générale des Nations Unies à New York, le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a déclaré que « le régime sioniste » s'effondrerait sous peu. Il fut applaudi ! Le discours du président iranien s'est achevé sous les applaudissements, après qu'il ait invectivé les « sionistes assassins » et prédit la fin de « l'empire américain ». Rendons-nous compte : 70 ans après la Shoah, le chef d’un Etat au sein d’une organisation créée pour la paix, l’ONU, et parmi des nations dites démocratiques, appelle à la disparition d’Israël et des Etats-Unis, traitant au passage les Israéliens d’assassins...  Les menaces iraniennes contre Israël[1] constituent une violation flagrante de la Charte des Nations Unies. Cette violation est, aux yeux de la Convention pour la prévention et la répression du crime de génocide, hautement condamnable.

 

Rencontrer le chef des Armées !

Josué, avant la bataille de Jéricho, rencontra le chef des Armées célestes : « Comme Josué était près de Jéricho, il leva les yeux, et regarda. Voici, un homme se tenait debout devant lui, son épée nue (‘herevo chloufah) dans la main. Il alla vers lui, et lui dit : Es-tu des nôtres ou de nos ennemis ? Il répondit : Non, mais Je suis le chef de l’armée de l’Eternel (ani sar tsava Adonaï), J’arrive maintenant. Josué tomba le visage contre terre, adora, et dit : Qu’est-ce que mon Seigneur dit à son serviteur ? Et le chef de l’armée de l’Eternel dit à Josué : Ote tes souliers de tes pieds, car le lieu sur lequel tu te tiens est saint »

 

L’homme a son épée nue dégainée et se présente comme étant le chef de l’Armée de D.ieu ! Wouah ! Et quelle est la première chose que D.ieu demande à Josué ? De L’adorer comme il convient, de Le « craindre ». Josué tomba face contre terre. Voilà une attitude que nous ne connaissons pas tellement dans notre vie évangélique. Notre « Jésus » est né dans une crèche et Il est représenté ainsi dans les bras de sa mère, au sommet de nombreux bâtiments, notamment à Jérusalem. C’est en fait la Reine du ciel qui est adorée et vénérée. Voilà ce que l’on a fait du Messie, du Seigneur de gloire, un fils qui reste un enfant.

 

Et pourtant… Combien nous devons craindre le fils de D.ieu ! Le Psaume 2 dit : « Servez l’Eternel avec crainte, et réjouissez-vous avec tremblement. Baisez (craignez) le fils, de peur qu’Il ne s’irrite et que vous ne périssiez dans votre voie, car Sa colère est prompte à s’enflammer ! ». Le fils viendra régner avec « une verge de fer ». Oui, le Seigneur est venu comme un enfant dans une crèche et Il est venu sur la terre au préalable pour mourir et ressusciter, c'est-à-dire comme Sacrificateur et Serviteur pour le salut de tous. C’est le temps de la grâce, le temps de l’Eglise, mais nous voyons dans l’Histoire combien l’Eglise s’est attribuée la gloire et a usurpé la domination. Les hommes des Croisades, de l’Inquisition ont fait vivre la terreur à beaucoup et notamment au peuple juif. Cette Eglise là n’est que l’apparence, l’illusion de l’amour et de la foi. Cette Eglise n’est pas celle de D.ieu. Tous ces chefs des nations à l’ONU qui ont applaudi le président de l’Iran et ses discours haineux, savent combien l’Europe a eu besoin des Etats-Unis pour être libérée. Ces nations connaissent la Shoah, elles se disent chrétiennes et se taisent devant un homme qui crie publiquement sa haine envers les Etats-Unis et Israël.

 

En tant que chrétiens, nous devons être sensibles à l’accomplissement des choses prophétiques et sentir la proximité du grand Jour de l’Eternel. A cause de cela, nous devons comme Josué, nous préparer à la guerre et tomber face contre terre devant l’Eternel dont la colère et Sa fureur montent devant l’iniquité des hommes et la pusillanimité des nations. Le Roi des rois vient bientôt confronter ces nations : « Qui est ce roi de gloire ?  L’Eternel fort et puissant (Gibbor). L’Eternel puissant (‘El Gibbor) dans les combats » - Ps 24:8.

 

Un autre Gibbor, chef des Ténèbres, appelé pour le dernier Jour

Face à notre D.ieu El Gibbor, la Bible mentionne un autre homme fort, également « Gibbor ». Il est l’Ennemi de nos âmes et celui d’Israël, en la personne de Nimrod (ou Nemrod = rebelle) : « Cusch engendra aussi Nimrod ; c’est lui qui commença à être puissant sur la terre. Il fut un vaillant chasseur devant l’Eternel  » - Gen 10:8-9. L’expression « devant l’Eternel » est en fait péjorative - en hébreu lifnei, signifie aussi contre. Nimrod incarne le rebelle par excellence, l’homme fort s’opposant à D.ieu. Nimrod est le fils de Coush, premier-né de Cham, fils de Noé. Grand chasseur, monarque puissant, Nimrod régna sur Babel, Erek, Akkad, Kalné, villes du pays de Chinear (Gen 10.10).

 

Mardouk et Baal - Selon Alexandre Hislop, pasteur protestant du XIXe siècle, après la mort de Nimrod, les Babyloniens se sentirent poussés à l'honorer grandement en tant que fondateur, bâtisseur et premier roi de leur ville, et comme organisateur de l'Empire babylonien initial. D'après la tradition, Nimrod mourut de mort violente. Puisque le dieu Mardouk (Merodak) était tenu pour le fondateur de Babylone, Hislop a émis l'hypothèse que Mardouk représente Nimrod déifié. Mardouk est aussi Baal, le dieu tutélaire de la ville de Babylone. De même, derrière Nimrod, il y a Sémiramis, son épouse qui introduisit d’autres cultes païens, et a transmis cette image de la Vierge à l’enfant. Notons que la France a été placée sous l’autorité de la Vierge par le Pape Jean-Paul II et par Benoit XVI, ce mois-ci.

 

La Vierge et l’enfant Sémiramis est la femme de Nimrod[2]. On l’appelle aussi Ishtar, et dans la Bible, Astarté. La colombe dorée est associée à Sémiramis. Après la mort de Nimrod, Sémiramis donna naissance à un bébé garçon puis propagea la nouvelle que le bébé n'avait pas un père humain mais qu'il avait été conçu miraculeusement. On dit alors de lui qu'il est le fils de Nimrod, venu pour restaurer le gouvernement de son père. Nimrod a été vu de plus en plus comme le dieu-fils. Par ses efforts, Sémiramis a commencé à être adorée comme une mère de dieu. Elle était aussi connue comme la Mère-Vierge. Elle a été la première dirigeante religieuse du monde. Le culte qui l'a suivie était le culte de Cybèle, comme la déesse Mère au Moyen-Orient.

 

La reine du ciel - Jérémie nous met en garde au sujet de « la Reine du ciel » - Jér 7.18 et Jér 44. La Reine du Ciel est une divinité païenne à qui les Juifs contemporains de Jérémie offraient des gâteaux, de l’encens, des libations. Sachant que Sémiramis veut dire colombe, on peut voir l’amalgame fait entre la Mère des dieux et la colombe qui désigne dans la Bible le Saint-Esprit…

 

Le système de l’Antichrist - « On peut retracer[3] l’origine des sociétés secrètes au roi satanique de l’ancienne Babylone, Nimrod. Elles furent édifiées après que Nimrod eut été exécuté par Sem pour avoir commis le crime de réinstaller publiquement la sorcellerie et l’idolâtrie. Pour préserver ce culte satanique et achever le renversement du système détesté qui avait détruit Nimrod, s’établit un système secret de satanisme. Au moyen des sociétés secrètes, le système de satanisme babylonien fut préservé. À partir de ce système surgira l’Antichrist qui essayera de détruire le système de Dieu, comme ce fut le plan des sociétés secrètes depuis le début. À ce moment-là, le monde entier sera submergé par la restauration publique de l’ancien système babylonien du culte à Satan. Nous sommes aujourd’hui très proches de cet événement… »

 

Le Messie, roi des rois, D.ieu puissant

Esa 9:5 « Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la domination reposera sur Son épaule ; On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant (Gibbor), Père éternel, Prince de la paix ». Encore une fois, nous voyons la définition globale de D.ieu, précisément du Messie qui était et qui vient. C’est toujours le paradoxe donnant l’image d’un enfant sur qui reposera la domination, et à qui D.ieu, le Créateur de l’univers confie Son autorité et Sa gloire. C’est Lui qui régnera et jugera les nations d’une main de fer et apportera une paix sans fin à l’humanité. Nous sommes déjà entrés dans cette ère où l’on doit prendre conscience de la gloire messianique. C’est Lui qui confrontera le Nimrod des derniers temps.

 

Soyons des héros, des Gibborîm, et préparons la guerre !

Nous sommes appelés à nous réveiller, en prenant conscience du combat qui se prépare. Que nous soyons ces héros et que nous nous préparions à nous positionner aux côtés du grand Roi qui vient - El Gibbor !...

 

« Publiez ces choses parmi les nations ! Préparez la guerre ! Réveillez les héros (Gibbor) ! Qu’ils s’approchent, qu’ils montent, tous les hommes de guerre !  Hâtez-vous et venez, vous toutes, nations d’alentour, et rassemblez-vous ! Là, ô Eternel, fais descendre tes héros (Gibbor) ! … L’Eternel, ton Dieu, est au milieu de toi, comme un héros (Gibbor yochiyah) qui sauve ; Il fera de toi Sa plus grande joie ; Il gardera le silence dans son amour ; Il aura pour toi des transports d’allégresse » - Joël 3:9-17

 

Pasteur Gérald Fruhinsholz,

Le 1er octobre 08

Rosh haChana, 1er Tichri 5769 (début de l’an juif)



[3] Voir l’article du site « Pleins feux sur l’Heure juste ».

Partager cet article

Publié par Pasteur Gerald FRUHINSHOLZ - dans Enseignement