Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Sur les murailles de Jérusalem, j'ai posté des gardes...
  • : Messages d'enseignement et d'édification du pasteur G.F. sur la relation entre Israël et l'Eglise.
  • Contact

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouveau message, inscrivez-vous dans la partie « Newsletter », et vous recevrez ainsi une notification, immédiatement après la mise en ligne d’un nouvel article.

Rechercher

Sonnez la Trompette

Cliquer ICI pour lire le journal

 

- Novembre / Décembre 2016 -

15 juillet 2008 2 15 /07 /juillet /2008 14:54

Parole pour Israël et l’Eglise…


Le 25 juin 2008 a eu lieu l’inauguration du pont suspendu à l’entrée de Jérusalem, surmonté d’une flèche de 120 mètres de haut. Cet ouvrage qui est l’œuvre de l’architecte espagnol Santiago Calatrava est renommé à présent, suscitant tout à la fois admiration et contestation. Ce pont est en fait le symbole du nouveau tramway qui traversera Jérusalem. Les 66 câbles qui retiennent la flèche évoquent les cordes de la harpe de David, et le pont celui d’un lien entre les peuples.

 
Il y a, je crois, un symbolisme remarquable et prophétique dans cet ouvrage remarquable de finesse et d’équilibre. Nous avons lu fin du mois de juin le passage de 2 Rois 13 :17 : « Elisée dit au roi d’Israël : Bande l’arc avec ta main. Et quand il l’eut bandé de sa main, Elisée mit ses mains sur les mains du roi, et il dit : Ouvre la fenêtre à l’orient. Et il l’ouvrit. Elisée dit : Tire. Et il tira. Elisée dit : C’est une flèche de délivrance de la part de l’Eternel, une flèche de délivrance contre les Syriens (Aram) ».

 
Aram est le 5e fils de Chem (Gen.10 :22). Ses descendants peuplèrent la Syrie et la Mésopotamie. Aram s'étendait à l'Arménie, la Mésopotamie, la Chaldée, l'Assyrie et Elam (Wikipédia). Aujourd’hui cela désigne l’Iran.

 

La flèche de Délivrance à l’Eternel
La courbure du pont de Jérusalem évoque un arc et le mât véritablement une flèche dissymétrique. Il est étonnant de voir ce signe aujourd’hui à Jérusalem. Cela nous fait penser à la flèche du prophète Elisée : « Tire la flèche de Délivrance à (de) l’Eternel » = ‘hetz techouah l’Adonaï. 1) C’est la flèche qui apportera le salut à Israël. En hébreu, Ge’oula =  Délivrance. 2) C’est le salut devant être apporté au monde au travers d’Israël – la Paix tant promise.

3) Cette flèche devait être tirée vers l’orient pour assurer la libération physique d’Israël. Et nous voyons que Aram, c’est plus que les Syriens dont parle Elisée. Aujourd’hui, cela désigne l’ennemi principal d’Israël, l’Iran et son tyran Mahmoud Ahmadinedjab proclamant l’anéantissement du peuple juif et de sa nation. Cette guerre se joue sous nos yeux, actuellement.

 

Un midrash talmudique
La tradition juive nous parle d’une histoire midrashique. C’est l’histoire d’un homme qui se bat avec trois animaux : successivement un ours, un lion et un serpent sortant du mur sur lequel l’homme s’appuie. L’homme se bat avec les deux premiers animaux et les terrasse. Le lion représente Babylone et l’on peut dire que l’Irak/Babylone a été vaincu ces dernières années : Saddam Hussein, le tyran de Bagdad a été abattu. L’ours désigne la Perse, il est l’ennemi aujourd’hui même, avant la venue du serpent qui viendra alors que l’homme se reposera sur le mur. Nous pouvons voir ce serpent comme l’Antéchrist.

Il est dit que la Perse/l’ours, représenté par l’Islam chiite, encerclera Israël. Actuellement, le Hezbollah, le Hamas, la Syrie et l’Iran sont unis dans le même combat, sous la coupe du dictateur iranien. Ils sont situés tout autour de l’Etat hébreu – Gaza au sud-est, le Liban et le Hezbollah au nord, la Syrie à l’est et El Qaïda au sud (infiltrations dans le Negev).

 

Zacharie 9 :9-17 : la flèche de Dieu
« Sois transportée d’allégresse, fille de Sion ! Pousse des cris de joie, fille de Jérusalem ! Voici, ton roi vient à toi ; Il est juste et victorieux, Il est humble et monté sur un âne, sur un âne, le petit d’une ânesse… Il annoncera la paix aux nations, et il dominera d’une mer à l’autre, depuis le fleuve jusqu’aux extrémités de la terre. Le Seigneur dit : A cause de mon alliance avec vous, confirmée par le sang, Je retirerai tes captifs de la fosse… Je vous dédommagerai de vos souffrances par le double de bienfaits.

 J’utiliserai Juda comme un arc de guerre, Ephraïm en sera la flèche. Je soulèverai tes enfants, ô Sion, contre tes enfants, ô Javan ! Je me servirai d’eux comme de l’épée d’un guerrier. L’Eternel au-dessus d’eux apparaîtra, et sa flèche partira comme l’éclair ; Le Seigneur, l’Eternel, sonnera du shofar, Il s’avancera dans l’ouragan du midi.

Le Seigneur de l’univers protégera Son peuple, Il lancera des grêlons pour détruire et écraser toute opposition : ils feront couler le sang des ennemis comme si c’était du vin… En ce jour-là, le Seigneur Dieu sauvera Son peuple comme un berger sauve son troupeau. Semblables aux pierres précieuses d’une couronne, ils resplendiront dans le pays. Comme ils seront heureux ! Comme ils seront beaux ! »

 
Cette parole de Zacharie fait référence à la même bataille que celle d’Elisée. Rappelons-nous qu’une prophétie peut désigner un moment proche et un temps très éloigné. Elisée parlait au roi d’Israël et lui a permis de vaincre les Syriens mais il évoque aussi la future Délivrance (Ge’oula) d’Israël. De même, Zacharie parle de la 1ère venue du Messie du « roi humble sur un âne », et il évoque le Roi sur toute la terre.

L’ennemi dans cette parole est Javan, le 4e fils de Japhet (Gen.10 :2). Javan est associé à des peuples de l’Asie Mineure. Zach.9.13 prédit un conflit entre les enfants d’Israël et les fils de Yavan, ce qui s’applique historiquement à la lutte d’indépendance nationale des Macchabées contre les Séleucides (les Maccabées ont obtenu la victoire et ont permis la purification du temple, à l’origine de la fête de ‘Hanouka). Nous voyons d’autre part que les Séleucides désignent les Perses. Les Séleucides sont une dynastie constituant un empire syro-iranien. Cela évoque ainsi la guerre entre Israël et l’Iran/Javan dans des temps proches…

 


S’attacher à la parole de Dieu
Depuis le 3 juillet, nous relisons les Psaumes depuis le début. Le Ps.1 mentionne les ennemis du vrai croyant : les méchants (rasha, l’impie), les pécheurs (‘hata, qui quitte la voie droite), les moqueurs (luts, le railleur qui méprise). Une seule mention est faite des tsadiqim - les justes :  « L’Eternel connaît la voie des justes ». Comment est défini un juste devant Dieu ? Il « trouve son plaisir dans la loi de l’Eternel, et il la médite jour et nuit ! Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, donnant son fruit en sa saison, et avec un feuillage toujours vert… ».


L’eau désigne à la fois la Parole et l’Esprit, l’un n’allant pas sans l’autre. Nous devons prendre toujours du temps pour lire et méditer la Parole et nous revêtir de l’Esprit. C’est la condition sine qua non d’une foi authentique. Il arrive un temps où l’ennemi se déguise en ange de lumière et séduit même les élus : « Car il s’élèvera de faux christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus » - Mt 24:24. Il y aura « …des séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie-t-il une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge… » - 2 Thess.2 :10-11. La Parole doit demeurer la base de notre foi. Ainsi développerons-nous ainsi le merveilleux fruit de l’Esprit : « … l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi » - Gal.5 :22.


Prenons en considération les signes de temps et ne craignons les temps difficiles. Ils sont annonciateurs de la gloire de Dieu et du Messie qui vient bientôt ! La flèche de la Délivrance va être tirée par le Seigneur Lui-même. Soyons participants de cette Délivrance.

 

Pasteur Gérald Fruhinsholz,
Le 5 juillet 2008


 
ARAM et JAVAN - le parallèle pour l’Eglise

G.F. – le 13 juillet 08


Ce qu’Israël va vivre, le conflit qui va l’atteindre dans un futur proche est d’importance majeure, et nous devons comprendre qu’il y a un parallèle à faire dans le monde spirituel. En 1967, lors de la grande victoire des « Six jours » pour l’Etat hébreu, l’Eglise a été bénéficiaire d’une avancée spectaculaire dans le domaine de la foi : le Saint-Esprit a gagné en puissance toutes les familles chrétiennes dans le monde. Il y a eu un mouvement charismatique généralisé et spectaculaire. Gloire à Dieu pour cela ! Ce qui se passe pour Israël touche automatiquement le monde chrétien.

Mais à côté de cette avancé spirituelle bénéfique, l’Ennemi a œuvré également. En mai 68, la libération de nombreuses choses mauvaises s’est manifestée dans la société, qui a alors connu ce libéralisme dans les mœurs, brisant les tabous et les règles, renversant toute forme de morale. Ce temps a vu prôné l’égalitarisme homme-femme, la libéralisation de l’avortement et de l’homosexualité, le débridement de la morale sous toutes ses formes, la rébellion des enfants à l’autorité des parents, etc… L’homme a vu cela comme une avancée, un progrès majeur de l’humanité. C’est en fait et devant Dieu une régression.

Pour la dernière bataille évoquée dans cette étude, disons les choses ainsi : de la même façon que l’Haman moderne dénie à Israël le droit d’exister et d’accomplir sa glorieuse destinée, l’Ennemi de nos âmes dénie à l’Eglise de devenir l’Epouse du Roi des rois, pour Sa gloire !

 

Javan et Aram
Aujourd’hui, Israël se voit confronté à un conflit majeur ayant des répercussions planétaires et ce qui arrive à Israël arrive à l’Eglise. Le monde chrétien va être confronté à Aram et Javan ! Aram = élevé. Javan = ivresse (de Yayin : vin)

Deux dangers majeurs confrontent l’Eglise des derniers temps : nos pensées humaines et notre soif de miracles. L’apôtre Paul n’a cessé de nous mettre en garde contre le danger de la chair. Comme Israël aujourd’hui, c’est un danger à la fois qui nous encercle et qui est intérieur. Autant Israël est menacé de l’extérieur par les groupes terroristes et l’Islam qui veut l’anéantir, autant les Israéliens sont menacés de l’intérieur par un affaissement de valeurs, celles du sionisme, de la morale et de la justice. Israël n’a plus de visionnaire, le pays ayant perdu sa vision et sa force. De la même façon que le chrétien du 21e siècle est menacé par une société irréligieuse et corrompue, libérée de toute morale protectrice, ainsi l’est-il de l’intérieur par sa propre chair et par ses pensées charnelles s’opposant avec force à l’Esprit qui l’habite.

 
1)      Javan désigne l’ivresse qui flatte la chair et répond à ses désirs. Il est dit que dans les derniers temps, le chrétien sera soumis à une grande soif des choses contraires à la Parole, liées à la convoitise. Pierre dit que « la voie de la vérité sera calomniée » (2Pi.2) par de faux docteurs, de faux prophètes, des sectes pernicieuses. Il y aura une « puissance d’égarement » voulue de Dieu pour notre propre sanctification. C’est un temps de séparation/purification, durant lequel Dieu va faire le tri entre le blé et l’ivraie. Soyons vigilants de ne pas tomber dans ces pièges. « L’amour de la vérité » est notre protection.

 
2)      Aram désigne les pensées, ce qui est élevé en nous, ce que Paul appelle « forteresses » lorsqu’elles s’opposent à Dieu. Evoquant le danger de la chair et des pensées humaines, Paul dira de les combattre activement : « Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ » - 2Cor.10 :5. On peut discerner trois forteresses qui s’opposent à Dieu aujourd’hui :


- L’Humanisme – qui place l’homme au-dessus de Dieu, rejetant élection et souveraineté,

- La doctrine de la substitution – qui rejette Israël du plan divin et usurpe sa place,

- L’A-millénarisme – qui occulte la venue du Messie-Roi venant établir le Millenium pour la Paix pour toute l’humanité et qui rejette Israël hors du plan de rédemption.


La flèche de délivrance pour le chrétien aussi

Croyons que le Seigneur va faire de grandes choses ! Si l’Ennemi décuple ses forces, c’est qu’il sait qu’il n’en a plus pour longtemps. Dieu a le contrôle sur toutes choses et Ses plans se déroulent à la perfection. La Délivrance et la rédemption sont proches pour Israël, et le vêtement de fin lin pour l’Epouse est préparé. Alléluia !! Le Seigneur dit que nous n’avons pas à craindre mais que nous devons être prêts, et nous pouvons l’entendre dire : « Quand vous verrez ces choses arriver, relevez la tête et réjouissez-vous ! »…



Partager cet article

Publié par Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ - dans Message prophétique