Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Sur les murailles de Jérusalem, j'ai posté des gardes...
  • : Messages d'enseignement et d'édification du pasteur G.F. sur la relation entre Israël et l'Eglise.
  • Contact

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouveau message, inscrivez-vous dans la partie « Newsletter », et vous recevrez ainsi une notification, immédiatement après la mise en ligne d’un nouvel article.

Rechercher

Sonnez la Trompette

Cliquer ICI pour lire le journal

 

- Novembre / Décembre 2016 -

18 décembre 2007 2 18 /12 /décembre /2007 09:18

david-sur-son-trone.jpgIl a été souvent entendu dans le milieu chrétien que le roi David n’était qu’un petit roi, un chef de bande, qu’il était batailleur et qu’il avait du sang sur les mains, ayant également commis crime et adultère et qu’il n’était pas digne de construire le Temple que son fils érigea. La 1ère chose que j’invoquerai pour défendre le roi David, est que D.ieu a donné son nom comme titre au Messie – « Fils de David ». Et ça, ce n’est pas rien !... On peut donc s’inscrire en faux contre ces affirmations sonnant comme des accusations des héros bibliques. Considérons la Bible dans son entier, voyons l’aspect prophétique en filigrane et bien sûr l’amour de Dieu pour tous les personnages de l’histoire humaine. 

 
Le roi David est un personnage de choix, la Bible disant en effet que le Mashia’h, le Christ, Lui-même est appelé « Fils de David »[1] - Mashia’h Ben David. Au travers de ce titre révélant une relation filiale certaine, nous pouvons discerner deux choses :

1)      Le Messie sera comme le fils naturel de David – Salomon – qui a été le bâtisseur du Temple et a instauré une paix durable dans un Israël élargi, Salomon étant le type du Prince de la paix.

2)      Le Messie aura le caractère de David. En effet, l’hébreu inclut dans le mot « ben-fils » l’identité du parent, ses gènes, son caractère. Parlant du Seigneur, Matthieu dit : « Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. » - Mat.1 :32. Paul dira aussi de Christ qu’Il est « né de la postérité de David, selon la chair » - Rom.1 :3.

 
En disant cela, nous savons que le Messie est au-delà des imperfections et des affections humaines. Les deux rois cités, David et Salomon, sont tous les deux des types du Messie, mais ne sont que des images de ce que représente le Messie - l’un dans son humanité, l’autre dans sa majesté.

 

Un amour sincère du Dieu d’Israël

Il est intéressant de voir que le Psaume 16, écrit comme la plupart des Psaumes, est un psaume prophétique. Ce chant de louange exprime le cœur de David. Nous voyons là un trait du caractère de ce roi : un adorateur révélant un amour inaltérable de son Dieu.

« L’Eternel est mon partage et mon calice. C’est toi qui m’assures mon lot ;
un héritage délicieux m’est échu, une belle possession m’est accordée

 J’ai constamment l’Eternel sous mes yeux ; quand il est à ma droite, je ne chancelle pas.
Aussi mon coeur est dans la joie, mon esprit dans l’allégresse, et mon corps repose en sécurité.
Car tu ne livreras pas mon âme au séjour des morts, Tu ne permettras pas que ton bien-aimé voie la corruption. Tu me feras connaître le sentier de la vie ; Il y a d’abondantes joies devant ta face, Des délices éternelles à Ta droite »

 
On devrait aimer David, car il est un homme de cœur. Il est sincère et authentique dans son amour et sa confiance inébranlable pour l’Eternel. Ses psaumes de louange sont d’une grande richesse pour le croyant, du fait même de sa relation intime et profonde avec le Maître de l’univers.

 

David, prophète

Ce Psaume 16 lié au Psaume 2 et 110, et nous montre le caractère prophétique de David. Le Paume 16 est une prédiction de la résurrection du Roi. David annonce que le Messie occupera son trône non pas lors de Sa première venue, mais à une époque postérieure à Sa mort et à Sa résurrection. L’apôtre Pierre le cite dans son discours – Actes 2 :25-28. Et il précise son ministère de prophète : « Hommes frères, qu’il me soit permis de vous dire librement, au sujet du patriarche David, qu’il est mort, qu’il a été enseveli, et que son sépulcre existe encore aujourd’hui parmi nous. Comme il était prophète, et qu’il savait que Dieu lui avait promis avec serment de faire asseoir un de ses descendants sur son trône, c’est la résurrection du Christ qu’il a prévue et annoncée, en disant qu’il ne serait pas abandonné dans le séjour des morts et que sa chair ne verrait pas la corruption » - Mat.2 :29-31.

 
Nous voyons aussi dans le Psaume 132 :11 : « L’Eternel a juré à David, Il ne s’en repentira pas »… Ainsi David était-il l’ami de l’Eternel qui lui parlait, lui annonçant le Royaume futur, au-delà de Salomon :

« Ta maison et ton règne seront pour toujours assurés, ton trône sera pour toujours affermi »



Un passionné, champion de l’Eternel

david-goliath-copie-1.jpgNous connaissons tous l’histoire de David, le 8e des fils d’Isaïe, un Ephratien de Bethléem - 1Sam.17 :12. David en tant que berger, apportait la nourriture à ses frères, et dit ces paroles concernant le géant Goliath : « …Qui ôtera l’opprobre de dessus Israël ? Qui est donc ce Philistin, cet incirconcis, pour insulter l’armée du Dieu vivant ? – 1Sam.17 :26.

 
N’est-ce pas ce que nous devons être, de nos jours où l’Eternel est offensé, insulté, alors que les nations jettent l’opprobre sur l’Etat hébreu ?... David s’était-il mêlé de ce qui ne le regardait pas ? Non, il a suivi le penchant de son cœur, enflammé par l’Esprit de Dieu qui l’habitait dorénavant (1Sam.16 :13). Or, qu’en est-il aujourd’hui au Moyen-Orient ?...  Nous sommes concernés par ce qui s’y passe ! Nous pouvons tous être des champions de Dieu, enflammés par l’Esprit de Dieu...? Israël, le peuple de Dieu, est malmené, insulté, méprisé. N’est-ce pas l’Eternel qui est méprisé au travers de cela ? Prendre la défense d’Israël, c’est à l’instar de David, prendre la défense de Dieu.

 
Comment David affronta-t-il Goliath ? Avec foi et courage. Ce sont de vraies qualités qui l’honorent que nous pouvons imiter. Voici ce qu’il dit au géant philistin – 1Sam.17 :45-47 :

« David dit au Philistin : Tu marches contre moi avec l’épée, la lance et le javelot ; et moi, je marche contre toi au nom de l’Eternel des armées, du Dieu de l’armée d’Israël, que tu as insultée….
Toute cette multitude saura que ce n’est ni par l’épée ni par la lance que l’Eternel sauve. Car la victoire appartient à l’Eternel et Il vous livre entre nos mains »

 

L’homme « selon le cœur de Dieu »

Passionné, David l’est jusqu’au bout. Certains lui attribueront de l’orgueil, ses frères en premier : « Je connais ton orgueil et ta malice » - 1Sam.17 :28. David sera de même jalousé par Saül, et nous le serons également aujourd’hui si l’on se comporte comme David. C’est l’esprit religieux qui habitait Saül. Pourtant, le roi David a ces qualités : l’humilité et la capacité de repentance qui feront toute la différence avec le roi Saül. Car Dieu s’est choisi un homme « selon son cœur » avec David - 1Sam.13 :14. L’apôtre Paul le mentionnera aussi en Actes 13 :22, citant les Ecritures.

 
Pour cela, David est un modèle, non pas de vertu mais de caractère. Ce sont ses traits de caractère que nous devons admirer et faire nôtres : la capacité de s’indigner, celle de se repentir, et l’intégrité qui le caractérisait, lui qui, malgré ses défauts, aimait l’Eternel de tout son cœur. Comme le Seigneur, David a appris l’obéissance par les choses qu’il a souffertes, il a su apprendre des épreuves, pour grandir et connaître son Dieu en profondeur. En cela, il est imitable. Avec David et notamment le Psaume 23, nous pouvons prier et adorer, et savoir que nous passerons ensemble l’Eternité avec Dieu – selon Son cœur, Son désir :

« Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront tous les jours de ma vie, et j’habiterai dans la maison de l’Eternel jusqu’à la fin de mes jours » - Psaume 23



[1] Le NT mentionne 16 fois le titre « Fils de David »

Partager cet article

Publié par Pasteur Gérald FRUHINSHOLZ - dans Enseignement