Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

  • : Sur les murailles de Jérusalem, j'ai posté des gardes...
  • : Messages d'enseignement et d'édification du pasteur G.F. sur la relation entre Israël et l'Eglise.
  • Contact

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouveau message, inscrivez-vous dans la partie « Newsletter », et vous recevrez ainsi une notification, immédiatement après la mise en ligne d’un nouvel article.

Rechercher

Sonnez la Trompette

Cliquer ICI pour lire le journal

 

- Novembre / Décembre 2016 -

1 janvier 2021 5 01 /01 /janvier /2021 09:26

Il est bon de savoir que nous sommes de passage dans ce monde, comme le souligne Pierre le pêcheur qui a tout quitté pour se mettre au service du Maître ; on n’a pas à se soucier des choses du monde qui quelquefois érode notre foi. Les termes utilisés par Pierre (1Pi 2 :11) sont : «étrangers et résidents temporaires». Ici, en Israël, cela correspond à notre visa aleph 3. Ce n’est pas toujours agréable de se sentir « étranger », mais Jésus Lui-même s’est senti étranger, rejeté par les siens. « Le disciple n’est pas plus grand que le maître », a-t-il dit (Luc 6 :40). Et d’ajouter : « … mais tout disciple accompli sera comme son maître » – amen.

Le Seigneur de gloire s’est abaissé pour venir naître dans une étable, au milieu d’animaux et non loin des simples bergers. En ce qui nous concerne personnellement, durant cette année de pandémie, le Seigneur nous a envoyé un petit chat, Kiwi, qui nous tient compagnie et nous fait rire dans nos temps de confinement. Dieu s’occupe même de ces détails, pour que nous ne tombions pas dans une tristesse (et crainte) générée par la situation.

 

Chantons « alléluia » avec le psalmiste !

Nous avons terminé l’année avec la lecture des Psaumes. L’on voit que les cinq derniers psaumes – 146 à 150 - commencent et se terminent par « Halleluyah ! ». Alors, louons Dieu pour ce qu’Il est, sachant que tout est en SON contrôle.

Le Seigneur est né à Bethlehem en Israël, et a vécu au sein d’une société corrompue avec Hérode le sanguinaire comme gouverneur et des religieux qui ne voulaient pas du Messie. Et Jean, ce même Jean qui a vu de ses yeux les événements difficiles de la fin des temps, donne cette superbe réflexion concernant l’incarnation du Seigneur :

« La parole a été faite chair, et elle a habité (tabernaclé) parmi nous, pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé sa gloire (Shekhinah), une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père » - Jn 1 :14.

La plénitude des Ecritures, la dimension du Créateur qui a ordonné à la Lumière de séparer les ténèbres étaient contenus dans un bébé naissant au milieu d’animaux et de gens simples !

 

« Heureux les pauvres en esprit »

Ashrei ‘aniyei haroua’h - « Heureux, les pauvres en esprit », disait Jésus dans les Béatitudes (Mat 5:3). C’est en effet aux «pauvres de l’Esprit», c’est-à-dire à ceux qui sont ouverts à l’Esprit, qui sont humbles de cœur, et qui sont capables d’accepter ce qui n’est pas rationnel et va à l’opposé de la pensée humaniste, que Dieu ouvre Son Royaume… et Son coeur. C’est déjà une forme de résistance que d’être chrétien, de résistance à la pensée unique qui sera celle de l’Antichrist. C’est uniquement dans cette marche (Ashrei, « en marche », selon André Chouraqui) que nous trouvons notre liberté, la paix et la joie, celles des enfants de Dieu, ayant été créés « à l’image de Dieu » ; et non, nous ne descendons pas du singe…

'Osher (même racine que ‘asher/'ashrei) voulant dire trésor, nous sommes riches en acceptant d’être qadosh, mis à part, comme le peuple juif qui a tellement été ostracisé et humilié, et qui continue de l’être en tant que nation. Alors, soyons solidaires d’Israël, sans prétention. Jésus a dit à la Samaritaine (Jean 4 :22) : « Nous (les Juifs), nous adorons ce que nous connaissons, car le Salut vient des Juifs ». Israël est notre racine, et c’est elle qui nous porte, dira Paul.

Demeurons dans l’humilité et que notre outre spirituelle reste souple et non durcie !

 

Hiné Hou ba !

« Voici, Il vient avec les nuées, tout œil le verra… Je suis ‘Aleph et Tav, dit le Seigneur Dieu - Celui qui est, qui était qui vient - Adonaï Tseva’ot (le chef de l’armée céleste) » - Apo 1 :7-8.

Wouah, quelle gloire ! Sommes-nous prêts à L’accueillir ? Jean est tombé par terre « comme mort », devant la puissance de Sa gloire. L’humilité du Seigneur est alors mise de côté, c’est Sa puissance qui est dévoilée aux yeux du monde qui Le rejette. Il viendra « l’épée dans la bouche », pour se venger de la Prostituée (Apo 19:2), et frapper les nations (Apo 19:15) qui ont porté la main sur Israël.

 

La Brit Mila, le 1er janvier

Toujours dans un esprit d’humilité, le jour de la circoncision (brit mila) du petit Yeshoua’, Myriam & Yosef sont venus au Temple avec deux oiseaux pour le sacrifice, et ont présenté le Seigneur à Dieu. Ainsi, en ce début d’année, nous pouvons célébrer ce premier jour de l’année en déclarant comme le vieux Shimon au Temple (Luc 2 :31) : « Il est le Salut pour tous les peuples, Il est la lumière pour les nations et Il est la gloire d’Israël, peuple de Dieu ».

Que le Seigneur nous bénisse et nous garde tout au long de cette année 2021

Gérald & Sophie

et l’équipe de Shalom Israël

Partager cet article
Publié par Pasteur Gerald FRUHINSHOLZ