Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Accueil

  • : Sur les murailles de Jérusalem, j'ai posté des gardes...
  • : Messages d'enseignement et d'édification du pasteur G.F. sur la relation entre Israël et l'Eglise.
  • Contact

Si vous souhaitez être informé dès la parution d’un nouveau message, inscrivez-vous dans la partie « Newsletter », et vous recevrez ainsi une notification, immédiatement après la mise en ligne d’un nouvel article.

Rechercher

Sonnez la Trompette

Cliquer ICI pour lire le journal

 

- Novembre / Décembre 2016 -

11 mars 2020 3 11 /03 /mars /2020 08:53
Pourim est passé, Haman est toujours vaincu et la reine Esther à l'honneur ! Il n'est pas anodin de mettre cette histoire biblique en lien avec la crise que le monde traverse, due à ce terrible Coronavirus. Il y a une bataille spirituelle dans le ciel qui a pour objet la venue proche du Mashia'h.
 
Le monde est en panique, des pays ferment leurs frontières comme l'Italie et Israël, les Bourses chutent... Du jamais vu ! C'est une situation inédite qui nous oblige à lever les yeux vers le ciel, quand on voit que cette "plaie" touche également les croyants. L'Eglise est montrée du doigt, l'une des sources de contamination venant d'une assemblée chrétienne. 
On entend parler de jugement de Dieu sur Son Eglise... même si cette pensée est biblique, il n'est pas sain de se livrer à ce genre de spéculations. C'est vrai, nous devons tous être "transformés à l'image de Dieu", et comme l'ont relevé certains, peut-être serait-il bon pour l'Eglise de se repentir ("si mon peuple s'humilie"...) au moins du manque d'unité qui attriste le Seigneur et affaiblit le message de l'Evangile. 
 
En outre, lisant Daniel et ses visions eschatologiques concernant l'empire romain et le dragon qui l'incarne, et en mettant en parallèle Apo 13 et 17, on peut voir que nous entrons dans les tribulations de la fin des temps dont parlent les prophètes.
Pourtant, avant de craindre (une crainte légitime)... considérons les belles choses que Dieu veut susciter. Attendons-nous à de grands bouleversements - ce sont les douleurs de l'accouchement - douleurs qui préludent à la manifestation de la gloire du Seigneur. 
Il vient bientôt poser Ses pieds sur le mont des Oliviers, selon Zach 14 ! 
 
Rick Ridings (qui dirige Succat Hallel à Jérusalem fait partie des Intercesseurs d'Israël) a prophétisé en juillet 2019 sur des choses devant arriver en 2020. Il est remarquable de méditer sur ces paroles données à Hong-Kong. 
Dieu secoue le monde, et nous devons être prêts, levons la tête !
 
« ... et les saints du Très-Haut recevront le Royaume, et ils posséderont le Royaume éternellement, à jamais  » - Daniel 7 :18
Etoile T            Etoile T            Etoile T
 
Prophétie de Rick Ridings à Hong Kong - Juillet 2019 (Vidéo)
 
Nous vivons à Jérusalem. Notre maison de prière, Succat Hallel, est en face du Mont du Temple.Pendant que nous étions dans l'adoration, le Seigneur me donna une vision du Seigneur sur Son trône au-dessus de cette colline où Il viendra régner dans la fin des temps.
Dans cette vision, Il me montra un vase rempli de la prière et l'intercession des croyants. Et Il ordonna que le vase soit vidé. Une énorme goutte d'eau tomba, et lorsqu'elle elle frappa Jérusalem, elle coula en vagues jusqu'aux extrémités de la Terre. Puis Dieu dit : "Cette eau représente que je vais faire en cette saison pour apporter de l'eau aux endroits les plus secs du monde. Des endroits comme de nombreuses nations du Moyen-Orient". Il montra alors l'étape suivante de ce processus.
 
Il me montra un grand panier de vannage. C'est un panier, au Moyen-Orient, dans lequel on met le grain, qui est jeté en l'air et dont le vent emporte l'ivraie. Puis Il prit le Mont du Temple et le Mur occidental, et le mit dans ce panier. Et Il a dit : "Cela commencera ici, mais cela ira jusqu'aux extrémités de la Terre... Je secouerai tout ce qui peut être secoué. Pour que ce qui ne peut être ébranlé demeure".
J'ai remarqué qu'Il est Celui qui contrôle absolument tout tremblement. Il a pris le panier, l'a secoué en l'air, et le Mont du Temple est retombé. Puis il y eut une pause. Il le secoua encore et encore plus haut, avec une plus grande force, ce qui suscita de plus en plus de secousses.
 
Et chaque fois qu'Il faisait cela, les secousses allaient jusqu'aux extrémités de la Terre. Et Il dit : "Au temps de ces secousses, vous pensez peut-être que Je n'ai pas le contrôle, mais sachez que Je le contrôle". Dieu dit cela à Hong Kong aujourd'hui.
Au milieu des secousses, Dieu est aux commandes. Et quand il est temps pour une secousse particulière de s'arrêter, Il la stoppe instantanément. Puis Il me montra la prochaine étape dans ce processus. Je vis quelque chose comme un rectangle devant Lui. Une extrémité était pleine de lumière. L'autre extrémité pleine d'obscurité. Mais la plus grande partie du rectangle était grise.
 
Et Il me fit savoir que le gris représentait la confusion et le compromis. Et Il prit Ses mains et simplement repoussa le gris. Et tout est devenu très polarisé. C'était soit très sombre, soit très clair. (NdR Cela fait penser à Mal 3:18 : "vous verrez de nouveau la différence...")
 
Puis Il dit : "Voici ce que je vais faire à Jérusalem. Et c'est ce que Je vais faire avec Mon église dans les nations. Je vais clarifier et séparer l'obscurité de la lumière". Et puis dans la dernière scène, Il me montra à nouveau le panier de vannage. Et quand il y eut un moment, juste une pause entre ces douleurs d'enfantement, les croyants amenaient à Ses pieds un petit panier avec du poisson et des miches de pain. Le poisson représentait des gens qui étaient venus au Seigneur. Le pain représentait des signes, des prodiges et des miracles.
 
Nous lui donnions ce petit panier, et Il nous donnait en retour un plus grand panier. Puis il y avait une autre secousse... et une pause. Et nous apportions le plus grand panier et le déposions à Ses pieds. Cette fois, Il nous donnait un panier de taille moyenne. Nous déposions alors le panier moyen et disions : "Merci, Seigneur, pour cette récolte. Merci pour les miracles". Et Il nous donnait un panier encore plus grand.
En fin de compte, les paniers étaient si pleins que nous ne pouvions les porter seuls. Nous devions demander de l'aide aux autres pour la grande récolte. Ainsi, le Seigneur dit : "N'ayez pas peur du chaos au temps des tremblements. Mais sachez qu'à travers ces choses, j'amènerai Mon royaume qui lui ne peut être ébranlé".

Partager cet article

Publié par Pasteur Gerald FRUHINSHOLZ